LORE – UTA TRIPLE-SANG

Notre sagesse est douce comme le miel, goûte et comprends.

TRANSMISSION – activation du signal trois en un – RÉCEPTION – activation du protocole de disparition des jumelles – COMBIEN DE TEMPS DURE L’ETERNITE ? PARFOIS, PAS PLUS D’UNE SECONDE – si les poupées pouvaient tuer – TEMIOGNAGE – Uta Triple-Sang.

Ecoute, enfant du miel. Nous avons là une énigme qui pourrait tuer un sphinx. Qu’est-ce qui était trois, puis une, et qui est de nouveau trois. Elle traverse Kaidan tel un rêve enfiévré.

Elle a tué sa mère en venant au monde, mais cela n’explique pas tout. Une enfant perturbée, liée plus que de coutume au surnaturel et, pied de nez à tous les possibles, capable d’utiliser intuitivement la magie du Sang avant même de pouvoir marcher. Son père l’a abandonnée à l’assistance publique alors qu’elle était encore tout petite. Les docteurs ont émis des diagnostics tels que « schizophrénie à tendances violentes » et « personnalités multiples », mais ils n’ont pas compris l’essentiel. L’hypersensibilité de son esprit au paranormal. Pas de la folie, mais une hyper-raison en évolution constante et en plein accord avec l’époque actuelle. Et dans tout nouveau logiciel, il faut s’attendre à rencontrer des bogues.

Nous avons assisté à toutes ses échappées impossibles, vu les créatures surnaturelles qu’elle a tuées pour le plaisir à chacun de ses sorties. Et nous n’avons pas été les seules à la remarquer.

Nous étions là quand le Dragon l’a découverte. Il l’a droguée puis formée, en faisant un assassin à quinze ans. La Dent du Dragon, tel était son nom. Nous avons vu son visage sous le masque nô. Et puis, elle a disparu.

Nous étions là quand les Illuminati se sont intéressés à elle. Ils lui ont proposé un penthouse surplombant le quartier de Ropongi dont elle a fait son perchoir. Elle « faisait son travail » en s’enfilant des antidépresseurs comme des pastilles pour l’haleine. Nous l’avons reconnue dans son pyjama maculé de sang, malgré son masque de Mickey. Et puis, elle a disparu.

Nous étions là quand les Templiers ont appris son existence. Elle est devenue la protégée des Puits et Pendule, défendant agressivement les intérêts des Templiers à Hong Kong. Nous savions qui elle était malgré son costume de marin et sa tête d’Usagi. Et puis, elle a disparu.

Tout cela s’est déroulé en même temps. Les trois factions n’ont pas compris ce qui se passait. Elles connaissent toutefois son secret, à savoir qu’elle est trois, alors qu’elle-même ne s’en souvient pas totalement. Cela lui revient comme un rêve indistinct, semblable aux non-souvenirs que l’on a de l’intérieur du ventre de sa mère. Trois triplées regroupées dans une étreinte de douceur. Mais l’une d’elle a grandi plus vite que les autres, qu’elle a dévorées et absorbées.

Elle ne se souvent pas non plus quand Lilith l’a trouvée dans un asile de fous. La Mère des Monstres a tout de suite compris ce qu’elle avait devant les yeux : trois âmes puissantes et folles de rage enfermées dans un seul corps, un seul esprit. Elle n’ignorait pas qu’un fardeau partagé est un fardeau allégé. Et elle savait comment apaiser la démence de la pauvre enfant. Ce rêve non plus, Uta ne s’en souvient pas véritablement. Sa visite à la tour. Au laboratoire.

C’est là que Lilith l’a coupée en trois comme un ver plat. Une, deux, trois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Your name is required.Your email is required.Your comment is required.